Action locale, réponse globale
مبادرة محلية، إستجابة شاملة
Accueil » News

La mode, l'une des industries les plus polluantes au monde


06-12-2018
Par ECOLOGIA.MA

Chaque année, c'est plus de 100 milliards de vêtements et accessoires qui sont vendus à travers le monde : une consommation qui a doublé en seulement 15 ans et qui illustre le nouveau phénomène de la « mode jetable » ou « fast fashion », qui n'est pas sans conséquence sur notre support de vie.




France Nature Environnement s'est intéressée aux conséquences environnementales de notre addiction à la mode et à l'achat compulsif de vêtements. Entre l'utilisation de substances chimiques et/ou nocives pour la production et la fabrication des fibres, le gaspillage des ressources provoqué par surconsommation de vêtements, et la pollution générée par les kilomètres parcourus par un vêtement avant d'arriver en boutique, la mode est clairement l'une des industries les plus polluantes au monde.

A titre d'exemple, du champ (de coton) à la boutique, un jean peut parcourir jusqu'à 1,5 fois le tour de la Terre (65 000 km). Une fois dans nos placards, l'entretien de nos vêtements, spécifiquement des fibres synthétiques, est à l'origine de 500 000 tonnes de plastiques largués dans l'océan par an, soit l'équivalent de 50 milliards de bouteilles en plastique… Enfin, 20% de la pollution des eaux mondiales seraient imputables à la teinture et aux traitements de nos textiles. Pour Eléonore Kubik, chargée de mission Gestion et Prévention des Déchets à France Nature Environnement, « le constat est de plus en plus clair : l'industrie de la mode telle qu'on la connait n'est pas tenable. Toute étape confondue, l'industrie textile émet 1,2 milliards de tonnes de gaz à effet de serre par an, soit plus que le trafic aérien et maritime mondial réunis ! Et c'est sans parler des substances toxiques déversées dans les sols et les eaux, du plastique qui finit dans les océans… Mais les consommateurs ont le pouvoir de faire évoluer les pratiques de l'industrie en changeant leurs habitudes, à commencer par acheter moins et mieux ».