Action locale, réponse globale
مبادرة محلية، إستجابة شاملة
Accueil » News
Accueil » Climat

Climat Les indicateurs sont au rouge


05-12-2018
Par ECOLOGIA.MA



Le monde entier a les yeux rivés sur Katowice, en Pologne, où la 24e Conférence sur le climat (COP24) se tient jusqu'au 14 décembre. Les 200 pays réunis pour ce sommet sont appelés à trouver des solutions pour atténuer ses impacts qui ne font qu'empirer alors que tous les indicateurs du réchauffement climatique sont dans le rouge et témoignent de l'urgence à agir.

Les records de chaleur se multiplient :

2018 devrait être la 4e année la plus chaude recensée depuis le début des relevés, selon l'Organisation météorologique mondiale (OMM). Le 21eme siècle compte ainsi 17 des 18 années record depuis le lancement des mesures en 1880, avec ces quatre dernières années qui forment le top 4.

Trop-plein de CO2

Les concentrations des trois principaux gaz à effet de serre (GES) – dioxyde de carbone (CO2), méthane et protoxyde d'azote – ont atteint de nouveaux sommets en 2017 et poursuivent sur leur lancée cette année. La hausse du niveau des océans, variable selon les régions, a été en moyenne de 20 cm au XXesiècle. Aujourd'hui, le niveau monte d'environ 3,3 mm par an, et le phénomène semble s'accélérer: le niveau des mers a crû 25 à 30% plus vite entre 2004 et 2015, par rapport à 1993-2004

Les catastrophes naturelles s'aggravent

Le réchauffement favorise déjà des phénomènes extrêmes, en particulier des sécheresses, des canicules, des ouragans. Déjà, les pertes liées aux cataclysmes naturels atteignent 520 milliards de dollars par an et font basculer chaque année 26 millions de personnes dans la pauvreté, a calculé la Banque Mondiale. Selon le Giec, +2 °C signifierait des vagues de chaleur dans la plupart des régions, et les précipitations liées aux cyclones gagneront en intensité.

La biodiversité impactée

Sur les 8.688 espèces menacées ou quasi menacées, environ 20% sont déjà affectées par le réchauffement, du fait des températures et phénomènes extrêmes. Les récifs coralliens ont subi ces dernières années un blanchissement massif et une mortalité record. Les scientifiques relèvent aussi une multiplication des épisodes de canicule océanique, menaçant les écosystèmes marins.